Peau-Chemin

au-zanskar-grand-mere-se-moquant-de-caroline

Parchemin de ton âme, parchemin de ta vie

Ta peau aux mille et une rides

Est le gardien de trésors cachés,

De fous rires et de peines,

D’aventures et de blessures,

Mille et un sillons qui disent le passé à la lumière de tes silences

Silences de sagesse

Que côtoient tes paroles d’expériences et d’amour

Me menant sur les traces de tes souvenirs

Souvenirs d’un temps que ton regard porte encore

Etincelant ou brûlant

Parfois assombri

Par ce passé que tu aimes à conter à qui veut bien prendre le temps de t’écouter

Mille et un sentiers qui mènent à tes rires d’enfants

A tes larmes d’adolescent,

Tes inquiétudes de parents

Les larmes ont creusé leurs vallées

Au pied de ton regard

Que tes paupières

Paravent de ton histoire et de tes secrets abritent

Au sommet de tes joues

Les larmes ont creusé leurs vallées

Qui accueillent aujourd’hui nos tendres bisous

Rides du lion, rides d’amertume

De quelles colères, de quelles épreuves, de quelles joies

Etes-vous l’empreinte ?

Mille et une empreintes pour mille et une nuits d’un conte que seule toi connais

Publicités

3 réflexions sur “Peau-Chemin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s